Alerte oiseaux marins échoués !

Guillemot

 
 
Mise à jour au 17.02.2014

 

La situation s’améliore un peu, due à la situation météo et de l’océan plus clémente, laissant sans doute enfin du répit aux oiseaux pour se nourrir et se reposer. Il y a eu moins d’oiseaux accueillis ce weekend par Hegalaldia, pour autant le sauvetage n’est pas terminé, pour preuve 54 oiseaux ont été encore sauvés ce weekend d’Hendaye à Capbreton.

 
Il faut tout de même rester vigilant-e-s car beaucoup d’oiseaux sont en difficultés et peuvent encore être sauvés. Toutefois, une présence aussi forte que dernièrement n’est peut être pas autant essentielle pour ces prochains jours, mais il est important que toutes les plages restent en surveillance. Vous pouvez utliser le tableau collaboratif que nous avons mis en ligne (plus bas dans cet article) pour organiser la surveillance.
 
En plus un nouveau risque est à craindre pour les jours qui viennent. Pendant la tempête de ce weekend et également la semaine précédente, des cas de dégazage ont été constatés en Bretagne. Plusieurs oiseaux marins ont été retrouvés couverts de mazout. Et il est possible que le vent et les courants les ramènent sur la côte Atlantique sud ces prochains jours. Les chances de survie pour un oiseau ayant du mazout sur lui (même juste une petite tâche) sont très faibles si il n’est pas pris en charge par un centre spécialisé comme HEGALALDIA.
 
Nous ne publierons plus de mise à jour sur cet article et si la situation se dégrade à nouveau nous ferons un nouvel appel. Continuez tout de même à faire circuler ce message pour que les personnes souhaitant aider, puisse remplir le tableau collaboratif d’organisation et apprennent les gestes et conseils pour mener à bien un sauvetage (voir dans l’appel initial situé à la fin de cet article).
 
Consultez le site d’HEGALALDIA : www.hegalaldia.org pour vous tenir au courant de la situation et savoir si elles-ils ont des besoins pour le centre.
 
N’hésitez pas également à nous contacter si vous avez besoin de conseils ou autres, par mail ici : info@veganpaysbasque.org
 
Merci aux personnes qui ont fait le choix de se mobiliser.
 
 

Mise à jour au 14.02.2014

 
Hier 13.02.2014, moins d’oiseaux échoués sur les plages, mais malgré tout nous avons trouvé 4 Guillemots vivants, 2 en fin d’après-midi à la plage du métro à Tarnos et 2 la nuit tombée vers 20H à la plage des corsaires à Anglet. Et toujours beaucoup de cadavres de Guillemots et de Macareux. Il est donc important de continuer les recherches malgré l’impression d’accalmie dû à la situation météo plus clémente. Hier, HEGALALDIA a accueilli 37 oiseaux, dont 35 Guillemots de Troïl, 1 Macareux moine et 1 Mésange bleue.
 
Aujourd’hui 14.02.2014, nous n’avons vu aucun oiseau vivant sur les plages d’Anglet, de Tarnos et de Boucau. Moins de cadavres également, sans doute dus à une houle très forte qui doit garder plus les oiseaux en mer et doit également draguer les cadavres ne les laissant pas s’échouer. HEGALALDIA a accueilli aujourd’hui 22 oiseaux en plus.
 
Nous appelons à la vigilance tout le weekend, car dès cette nuit une nouvelle tempête arrive de l’Atlantique, avec une houle de 6 mètres qui va compliquer encore plus la situation des oiseaux vivants. Il est important donc que demain et après-demain le plus de monde possible soit mobilisé sur les plages et ce à divers moments de la journée. Car on peut être passé à un endroit le matin sans trouver aucun animal et quelques heures plus tard des oiseaux peuvent s’être échoués. Une surveillance accrue est impérative dimanche matin car les services techniques de certaines villes côtières ne passeront pas pour l’entretien des plages, par conséquent aucun oiseau vivant ne sera récupéré par eux comme ça a été le cas certaines fois.
 
Pensez donc à remplir le tableau que nous avons mis en ligne (explications et tableau plus bas dans l’article) en indiquant où vous pouvez aller et à quel moment de la journée. Cela évitera que plusieurs personnes passent au même endroit et cela nous permettra de ratisser un périmètre plus large. Pensez également après votre session de sauvetage à noter à la suite le nombre d’oiseaux vivants trouvés, le nombres de morts et si les oiseaux morts étaient bagués (notez le cas échéant le numéro inscrit sur la bague). Autre point important essayez de ne pas amener les chiens qui vivent avec vous sur la plage ce weekend, car les oiseaux échoués sont en hypothermie, en état de dénutrition et sont donc très sensibles au stress par conséquent la présence de chien les affoleraient encore plus, surtout après le stress déjà grand du sauvetage. En outre un chien peut courir après l’oiseau et le faire repartir dans l’eau, ce qui lui sera souvent fatal.
 
Merci à toutes celles et tous ceux qui se mobilisent et qui se mobiliseront encore ce weekend.
 
 
————————-

 

Tableau d’organisation des sauvetages


 
Voici un tableau modifiable en ligne qui permet que « tout le monde » s’enregistre sur telle ou telle plage (ça va d’Anglet à Hendaye puis de Boucau à Hossegor) et à tel ou tel moment, afin que l’on ne se retrouve pas toutes et tous sur la même plage pendant que d’autres oiseaux agonisent sur d’autres.
 
Merci à vous de faire passer ce mail et ce tableau à des personnes de confiance pouvant aider au sauvetage :
http://framacalc.org/qa2g5yu0oq
 
Pour remplir ce tableau il faut juste cliquer sur la case que l’on veut remplir puis écrire à l’intérieur et ça s’enregistre automatiquement.
 
N’hésitez pas à regarder si les cadavres sont bagués, et à ce moment-là écrivez les numéros indiqués puis mettez les dans la case correspondante au lieu et au moment donné sur le tableau. Dans le tableau il faudra si possible écrire le nombre et l’espèce d’oiseau vivants rapatrié et à peu près le nombre de cadavres par session.
 
 
————————-

 
3puffins

 
Mise à jour au 12.02.2014

 

Moins d’oiseaux trouvés sur les plages aujourd’hui mais cela ne veut pas forcément dire que c’est bon signe car l’océan étant plus calme certains oiseaux ne sont plus rejetés sur le bord et meurent en mer. Ces oiseaux vivant en colonie il arrive souvent que par vagues dans la journée, plusieurs oiseaux soient rejetés d’un coup. De même les courants amènent des individus rapidement et parfois on trouve un oiseau qui n’était pas là 15min auparavant. Il faut donc être vigilant-e et si possible passer au même endroit à différents moments de la journée (matin, aprem, nuit).
 
Même si la température extérieure a été un peu plus clémente et que les oiseaux ont donc plus de chances de survie, n’oubliez pas tout de même de les réchauffer en les entourant avec des serviettes et bouillottes (voir conseils plus bas dans l’article de notre appel initial).
 
Ne relâchons pas notre vigilance car la rapidité d’intervention est décisive pour leur survie.
 
Une forte houle à partir de samedi va sans doute encore plus compliquer la situation des oiseaux marins.
 
Merci à toutes les personnes qui se mobilisent chaque jour pour sauver les oiseaux qui ont besoin de nous.
 
 
Mise à jour au 11.02.2014

 
HEGALALDIA a accueilli plus d’oiseaux que la veille ce qui est donc positif car cela veut dire que les chiffres des sauvetages ont encore augmenté.
 
106 oiseaux marins accueillis à HEGALALDIA aujourd’hui. Ce soir il leur reste sur la structure 131 Guillemots de Troïl, 20 Macareux moines, 2 Fous de Bassan, 2 Pingouins tordas, et 2 Mouettes : soit 157 oiseaux marins (mais n’oublions pas qu’ils ont aussi des rapaces et autres espèces d’oiseaux ainsi que des mammifères…).
 
Merci aux personnes mobilisées au centre et sur les plages pour cette journée.
 
 
————————-

 

Equipement dont HEGALALDIA à besoin pour venir en aide aux oiseaux


 
Liste mise à jour en fonction des besoins: (pensez donc à la regarder régulièrement !)
 
– Pelouses synthétiques
 
– Pinces à linge
 
– Aspirateur pour fond de piscine et épuisettes piscine, car certains seront bientôt prêts à rejoindre la piscine.
 
– Savons désinfectant pour les mains et produit désinfectant pour
 
– Tuyaux PVC 5cm avec coude
 
– Mixeur
 
– Raclette (pour dégager l’eau des sols)
 
– Gants (sans latex)
 
– Cabanon de jardin
 
Si vous avez un de ces objets, contactez d’HEGALALDIA 05-59-43-08-51 ou 06-76-83-13-31
 
————————-

 
 

Appel initial


 
Guillemot

 

Nous appelons à la mobilisation pour sauver les oiseaux marins qui s’échouent par milliers ces jours-ci sur les côtes de l’Atlantique. Situation exceptionnelle cette année par son ampleur et sa durée.
 
La situation est telle qu’en une heure à peine hier soir nous avions ramassé 21 oiseaux vivants (Macareux moine et Guillemot de Troïll) nous avons également trouvé beaucoup d’individus déjà morts sur la plage.
 
Pourquoi ces oiseaux sont en difficulté ?
 
Le premier phénomène est dû à la pêche humaine massive dans l’océan qui a empêché ces oiseaux de nourrir leurs petit-e-s après la nidification, détruisant toute une génération et épuisant les individus adultes qui essayaient vainement de les nourrir. Ce qui fait qu’aujourd’hui nous voyons ces individus adultes épuisés se laisser dériver jusqu’aux côtes.
 
Cette situation est couplée avec une autre situation sur les côtes Atlantique, depuis janvier plusieurs houles gigantesques et des épisodes météo tempétueux perdurent et épuisent énormément ces oiseaux déjà fragilisés en les empêchant de se nourrir et de se poser en mer.
 
Il est aujourd’hui très urgent et primordial de se mobiliser, tant que les conditions dans l’océan ne se sont pas améliorées, pour sauver ces milliers d’oiseaux qui plus que jamais ont besoin de nous.
 
Voici quelques conseils si vous allez sur les plages pour venir en aide aux oiseaux :

 
-Prenez avec vous cartons, serviettes ou cages. Il faut mettre les oiseaux au chaud le plus rapidement possible (l’idéal est une bouillotte ou une bouteille en plastique d’eau chaude bien fermée, entre la serviette et l’animal).
 
-Les oiseaux se trouvent généralement proches de l’eau sur une bande de rejet des vagues. Pour les attraper mettez vous entre l’océan et l’oiseau, car l’oiseau a pour réflexe de repartir vers l’océan et vu leur niveau d’épuisement le risque de noyade est grand. Attention également à vous car la houle est très forte et par période, des vagues beaucoup plus grandes arrivent sans prévenir.
 
-Pour leur éviter du stress attrapez-les rapidement en bloquant avec vos mains, chacune de leurs deux ailes en priorité en les rabattant sur leur corps sans effectuer de pression trop forte. Les oiseaux piquent avec leur bec mais sans généralement blesser.
 
-SURTOUT, ne rien leur donner à boire ou à manger.
 
-Amenez les oiseaux à l’association HEGALALDIA (Centre de Sauvegarde de la faune sauvage) qui les prendra en charge et les soignera. Enregistrez les numéros d’HEGALALDIA (05-59-43-08-51 ou 06-76-83-13-31) dans votre téléphone, ça ne coûte rien et ça fait gagner un temps précieux. Avant d’apporter les oiseaux au centre, il faut que vous préveniez Hegalaldia que vous allez leur amener des oiseaux. Vous pouvez donc les contacter (laissez un message vocal, la messagerie peut parfois être saturée). Si vous n’arrivez à avoir personne amenez quand même les oiseaux. Le plus important étant de les ramener au plus vite au centre.
 
-Accès à HEGALALDIA:
Ouvert 7j/7.
Quartier Arrauntz – Chemin Bereterrenborda
64480 Ustaritz, Aquitaine, France
 
-N’hésitez pas à contacter HEGALALDIA si vous savez que vous allez aider les oiseaux sur un secteur particulier, car des personnes y sont peut-être déjà et vous pourrez les retrouver si vous le souhaitez. N’hésitez pas également à nous contacter si vous avez besoin de conseils : info@veganpaysbasque.org.
 
Nous en profitons pour remercier toutes et tous les bénévoles d’HEGALALDIA pour tout ceux qu’elles-ils font pour les animaux sauvages en cette période.
 
Mobilisons-nous rapidement et massivement pour éviter la mort des milliers d’oiseaux marins

 

 
Voici le communiqué d’HEGALALDIA:
Communiqué de presse du 09 février 2014

 
ALERTE OISEAUX MARINS ÉCHOUÉS!

 
L’association Hegalaldia, centre départemental pour la sauvegarde de la faune sauvage basé à Ustaritz (64) a lancé ce matin un appel à ses nombreux bénévoles ; En effet, des dizaines, voire des centaines d’oiseaux marins sont retrouvés sur les plages de la Côte Basque et des Landes, affaiblis… dénutris… pour certains mazoutés… et pour d’autres morts… La plupart sont des guillemots de Troïl et des macareux.
 
En 15 jours l’association a déjà accueilli 85 oiseaux marins !
 
La situation semble être tout aussi catastrophique sur l’ensemble de la Côte Atlantique. En effet, la Bretagne vient de fermer plusieurs de ses plages à cause d’une pollution massive et des centaines d’oiseaux arrivent sur les différents centres de sauvegarde.
 
L’échouage concerne donc toute la Côte !
 
Si vous trouvez un oiseau affaibli, vous pouvez vous aussi participer à son sauvetage : attrapez l’oiseau avec une serviette, mettez le dans un carton, si possible au chaud (avec une bouillotte ou une bouteille d’eau chaude) et contactez le centre de sauvegarde le plus proche de chez vous.
 
HEGALALDIA centralise tous les appels pour l’Aquitaine. Vous pouvez les joindre 7 jours sur 7 au 05 59 43 08 51 ou au 06 76 83 13 31. Ils vous indiqueront vers quel centre de soins vous tourner.
 
Pour les autres régions, vous pouvez aller sur le site de l’UFCS.