Réaction à la manifestation anti corrida du 28/07/2012 à Bayonne

artois

 

Notre Texte d’origine publié le 24.07.2012

  Vegan Pays Basque appelle à ne pas s’associer à la manifestation contre la corrida du 28 juillet place de la Liberté à Bayonne.
 
  En tant que vegan, nous sommes bien évidemment contre l’utilisation d’animaux non humains sous quelque forme que ce soit, et donc radicalement opposés à la corrida ainsi qu’au lobbying de monsieur le maire de Bayonne, Jean Grenet, pro-corrida et coprésident du groupe d’études sur la tauromachie à l’Assemblée Nationale.
 
  Mais ici, la co-organisatrice de cette manifestation est la présidente de l’association Anticorrida Landes, Denise Guiramand, qui a publiée l’an dernier un texte haineux sur le site de Riposte Laïque qui est lui-même un groupe affilié à l’extrême droite (source: http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2010/09/05/ce-quest-vraiment-riposte-laique/).
Voici son texte: http://ripostelaique.com/Pour-vos-enfants-et-votre.html.
 
  Nous assumons totalement le fossé qui existe entre les militant-e-s qui tiennent des discours comme: « on s’occupe des animaux on s’en fiche des propos d’un tel ou d’une telle », « c’est les animaux avant tout », « ne divisons pas la cause animale », et les militant-e-s dont nous faisons partis, vegan et antispécistes, qui rejettent toute discrimination contre les animaux humains et non humains. Ce fossé existe déjà depuis bien longtemps dans certains États d’Europe (Allemagne, Angleterre etc…) et malgré cette division, ces États avancent beaucoup plus vite que l’État français sur la prise en compte des animaux non humains.
 
  Nous le disons haut et fort, la lutte vegan et antispéciste est liée à la lutte antifasciste car nous nous battons pour tous les animaux qu’ils soient humains ou non humains, et nous ne ferons pas de compromis.
 

Mise à jour au 30.07.2012


  Nous avons été à demi surpris de voir, après qu’une personne nous l’ai signalé que l’article de Denise Guiramand sur le site Riposte Laïque a été modifié il y a quelques jours. Le texte était signé depuis janvier 2011 par Denise Guiramand et depuis le 27 juillet 2012 bizarrement signé Mauricette Lajoinie : http://ripostelaique.com/Pour-vos-enfants-et-votre.html
 
Voir les captures ci-dessous de l’enregistrement de Google qui permet de voir comment était la page du texte quelques jours avant sa modification (la date est marquée en haut de l’image):
 
Cliquer sur les images pour les voir en grand.


 

 
Voici le lien pour voir de vous même la version du texte avant qu’il ne soit modifié: http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:OiR2l8rqWY8J:ripostelaique.com/Pour-vos-enfants-et-votre.html+ripostelaique.com/Pour-vos-enfants-et-votre.html&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=fr
 
Il y a quelques jours quand nous tapions sur google « Denise Guiramand Riposte Laïque » nous tombions la dessus:
 
Cliquer sur l’image pour la voir en grand.


 
Ces résultats sont différents aujourd’hui vu que la page sur Riposte Laïque à été modifiée.
 
Voici un dernier commentaire qu’elle avait laissé sur france-pétitions au moment (voir la date au debut du message) où elle avait écrit le texte sur Riposte Laïque:
 
Cliquer sur l’image pour la voir en grand.


 
Ainsi que le lien vers cette page (dernier commentaire de la page): http://www.france-petitions.com/signatures/commented/19/soutenons-l-appel-de-paris-contre-l-islamisation-de-nos-pays/page:116
 
  Nous savons bien que comme son texte, les commentaires serons supprimés ou attribués dans quelques jours à une autre personne mais nous pensons important qu’avant de militer à ses cotés, vous soyez au courant du type de discours qu’elle tient.
 
  Nous nous apercevons donc qu’en plus de tenir des propos sur la soit-disant « islamisation de la France » propre au mouvement d’extrême-droite, elle n’assume apparemment pas ses propos une fois qu’ils sont révélés au grand public.
 
Nous vous laissons donc vous faire votre propre avis sur cette personne.
 
P.S. Denise Guiramand, n’hésitez pas à présenter des excuses publiques pour vos propos, ce qui serait déjà un début et nous nous ferons le plaisir de les ajouter à la fin de cet article.

À lire aussi