Compte-rendu fêtes de Bayonne 2015

Campagne antisexiste & anticorrida - fêtes de Bayonne 2015 - Vegan Pays Basque

 

Nous avons lancé une campagne d’affichage antisexiste et anticorrida durant les fêtes de Bayonne et nous avons collé les affiches chaque journée durant les cinq jours des fêtes.
 
Voir les articles de la campagne en cliquant ici:
-> Mobilisation et appel à la vigilance pendant les fêtes de Bayonne
-> Lancement d’une campagne d’affichage anti-corrida
 
Cliquer sur les affiches pour les agrandir.

 
Les affiches antisexistes ont beaucoup interpellé les gens dans les rues, en amenant les personnes à s’arrêter devant et créant le débat sur les insultes, gestes et violences dont les femmes sont les premières victimes lors de ce genre de « fête » où le sexisme, la virilité et l’alcoolisation sont exacerbés. Nous avons reçu des témoignages de personnes qui se sont reconnues, étant victimes des violences qui étaient dénoncées.
 
Comme chaque année de nombreux harcèlements, insultes et attouchements ont été vécus. Une situation malheureusement pas étonnante au vu du message encourageant la culture du viol que la ville de Bayonne faisait passer jusqu’à l’an dernier avant et pendant les fêtes (voir au milieu de cet article). De même que les déclarations du procureur et du maire de Bayonne qui jugeaient l’an dernier « le bilan des fêtes positif » malgré deux plaintes pour viols. Un rassemblement contre les violences sexistes a eu lieu pendant les « fêtes », le vendredi 31.07.2015.
 
La pollution engendrée par les milliers de déchets (au total, 500 tonnes de déchets sur 5 jours) a encore été cette année phénoménale (voir les photos plus bas). Avec énormément de plastique et une très grande quantité de produit bactéricide (afin de nettoyer vomi, urine, etc.) dans les rues et dans la rivière de la Nive qui se jette dans le fleuve de l’Adour et enfin dans l’océan. L’impact est massif sur l’écosystème.
 
Concernant les affiches anticorrida, nous avons recueilli à nouveau cette année beaucoup de réactions positives et ces affiches ont suscité le débat, faisant comprendre à certain-e-s que le lobby taurin est très implanté sur Bayonne avec l’appui de la mairie. Comme l’an dernier certaines affiches ont été arrachées, mais comme nous en collions tous les jours elles ont été énormément vues. Nous ne relâcherons pas la pression et nous collerons également ces affiches durant les prochaines corridas qui doivent avoir lieu en août et en septembre. Si vous voulez coller des affiches vers chez vous n’hésitez pas à nous contacter.
 
Petite anecdote ironique: le président des clubs taurin Paul Ricard a été blessé durant une corrida des « fêtes », par un taureau qui lui est mort.
 
Nous avons recensé de grands pics de fréquentation sur notre site internet durant ces cinq jours, les affiches antisexiste et anticorrida redirigeant vers notre site et vers des textes plus globaux. C’est très positif, et cela nous a permis d’insister sur l’importance de la convergence des luttes pour la planète, les animaux non humains et humains, les unes ne pouvant se faire sans les autres.
 
Ceci démontre également qu’il est à la fois simple et indispensable de mener ces combats conjointement, car tout est lié, contrairement à ce que peuvent affirmer beaucoup d’associations influentes de protection animale modérée (CRAC, Fondation Brigitte Bardot etc.). Il est extrêmement important de réaffirmer, que pour être cohérent-e, il faut se battre pour une libération totale et non, par exemple, d’un côté en allant dénoncer la corrida à une manifestation et de l’autre en allant manger du bœuf une fois chez soi, ou en s’alliant avec des fascistes comme certaines de ces associations n’hésitent pas à le faire en disant « on se préoccupe que des animaux » alors qu’ils-elles sont complaisantes avec les discriminations que vivent les animaux humains. Il faut remettre en cause l’exploitation animale dans son intégralité et mettre fin aux meurtres de millions d’animaux non humains pour l’alimentation, l’habillement, les tests effectués pour les médicaments, cosmétiques et les produits d’entretien, etc…, mettre fin à la destruction de la planète et combattre TOUTES les discriminations.

 

Violences sexistes, discriminations, exploitation animale, destruction de la planète,
Ni pendant les fêtes, ni au quotidien !

 
Cliquer sur les photos de la campagne d’affichage pour les voir en grand.

 
 

À lire aussi